La bonne image

Comment choisir la bonne image pour illustrer ses propos ou pour attirer des client·es, partenaires, membres, etc.?

Voici quelques conseils pour vous aider dans vos recherches.

L’importance de (très) bien connaître sa cible

Connaître le public auquel on s’adresse est primordial afin de trouver une image adaptée qui lui permettra de s’identifier et de s’arrêter quelques instants pour lire votre message.

Soyez précis

Plus vous serez précis, plus votre image sera pertinente.

Simplement dire « Je souhaite m’adresser aux femmes » ne suffit pas. Car les femmes peuvent à la fois être…

  • des entrepreneures, 
  • des sportives, 
  • des mères de famille, 
  • des personnes engagées, militantes, issues des minorités visibles, handicapées, proches aidantes, gestionnaires, écologistes, jeunes, féministes, étudiantes, politiques, travailleuses expérimentées, artistes, influenceuses, chercheuses d’emploi …

Et ce n’est pas du tout pareil.

Visuellement, ces précisions vous donneront des indices sur les éléments que l’on pourrait retrouver dans vos outils de communication (et changer un peu des éternelles personnes devant un ordinateur!) 😉 

Alors, votre public-cible, comment le décririez-vous?

Au-delà des mots : les émotions

Qu’attendez-vous de votre public-cible? Lui proposez-vous une expérience de loisir? d’apprentissage? Pourquoi l’interpellez-vous?

Le plus important est d’établir une connexion avec les destinataires. Pour cela, faire appel à leurs émotions ou à des notions est toujours une bonne idée.

Par exemple, pour évoquer la famille, un dessin d’enfant ou une illustration enfantine peut suffire, nul besoin de mettre des personnes en avant. L’avantage du dessin d’enfant est également qu’il est plus inclusif et permet à toutes les personnes de ressentir l’émotion, peu importe son âge, sa couleur, son orientation sexuelle ou religieuse, son histoire personnelle, etc. 

Explorez l’illustration

Plus poétiques, les illustrations ont la capacité d’être plus inclusives, plus abstraites, ce qui permet de faire ressentir plus facilement une émotion qu’une photo statique, avec des personnes qui peuvent parfois paraître irréelles. Mais encore une fois, attention de ne pas illustrer de façon terre à terre. Partez du sentiment que vous voulez faire ressentir et trouvez l’image qui vous paraît la plus appropriée pour celle-ci.

Laissez-vous porter par vos propres émotions et essayez la pensée intuitive lors de vos recherches. Cela donne parfois des résultats surprenants!

Privilégiez la qualité

Il existe de superbes banques d’images gratuites, utilisez-les! Ne copiez pas d’images ou de photos sur Internet sans avoir d’où elles proviennent.

Pixabay, Unsplash, Freepik sont toutes des ressources inestimables pour vos recherches d’images. Pour avoir le droit de s’en servir, il suffit simplement de nommer la source, comme on le fait par exemple pour citer un livre. Plutôt facile, non?

Préservez les proportions de l’image! 

Si vous devez agrandir ou réduire la taille de l’image choisie, assurez-vous de ne pas la déformer durant l’opération. Pour cela, bien souvent, il suffit de l’agrandir par le coin, parfois en maintenant la touche Maj (ou Shift) en même temps.

Besoin de soutien dans la conception graphique de vos documents?

Contactez-moi, il me fera plaisir de vous aider!

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :